20/01

Cédric Jubillar écrit à sa compagne : «J’ai raconté n’importe quoi à n’importe qui»

Dans le cadre de l'enquête sur la disparition de Delphine Jubillar à Cagnac-les-Mines, des fouilles sont actuellement menées autour d'une ferme qui a brûlé en avril dernier.

Car Cédric Jubillar, actuellement en détention provisoire pour le meurtre de sa femme, aurait indiqué à son codétenu qu'il y avait dissimulé le corps de la jeune infirmière de 33 ans disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020.

Le suspect s'est confié à sa nouvelle compagne Séverine sur les derniers rebondissements de l'affaire.

Et il a fait volte-face dans deux lettres qu'il lui a envoyé dont le contenu est dévoilé ce jeudi 20 janvier par La Dépêche.

"Marco (son codétenu) fait partie des personnes qui m’ont b…, à tous les deux, avec de faux témoignages voilà pourquoi tu as été en garde à vue. On ne peut avoir confiance en personne", indique l'homme de 34 ans.

"J’ai raconté n’importe quoi à n’importe qui, indique-t-il également. Maintenant plus de blablotage avec personne, je te le promets…" a-t-il ajouté.


source : https://www.midilibre.fr/2022/01/20/disparition-de-delphine-jubillar-jai-raconte-nimporte-quoi-cedric-fait-machine-arriere-depuis-sa-prison-10057394.php