01/12

Margaux Pinot, 27 ans, publie les photos de son visage tuméfié et ne comprend pas la relaxe de son compagnon

Alain Schmitt, 38 ans, a comparu mardi soir devant le tribunal de Bobigny pour des faits de violences conjugales sur sa compagne Margaux Pinot, la championne olympique par équipe de judo.

Les faits se sont déroulés dans la nuit de samedi à dimanche à son domicile du Blanc-Mesnil, en Seine-Saint-Denis.

La sportive, âgée de 27 ans, a raconté qu'elle se trouvait sur son lit lorsque son compagnon est rentré d'un pot départ. Il était alcoolisé.

Il a d'abord proféré des propos blessants et grossiers. Puis, selon son récit, il a attrapé la jeune femme par les cheveux pour la mettre au sol.

Il serait monté sur elle, lui a asséné des coups de poing au visage et frappé sa tête contre le sol. Puis, dans une autre pièce, il aurait tenté de l'étrangler avant qu'elle ne prenne la fuite et trouve refuge chez des voisins.

"S'ils n'avaient pas été présents, je serais morte", a-t-elle confié.

A la barre, l'ex-entraîneur de judo et ancien médaillé de bronze mondial en 2013 a contesté ces accusations :

« Je ne lui ai pas mis de coup de poing ou de coup de boule. Ces traces, ce sont les endroits où on s'est cognés. Et s'il y en a partout, c'est qu'on s'est cognés pas mal. »

Alain Schmitt a finalement été relaxé des violences conjugales. Le tribunal ayant estimé qu'il n'y avait "pas assez de preuves". Le parquet a fait appel.


source : https://www.leprogres.fr/faits-divers-justice/2021/12/01/margaux-pinot-au-tribunal-c-etait-de-la-pure-violence-de-la-part-d-alain-schmitt