13/04

Libéré de prison à cause du Covid, un multirécidiviste viole une jeune fille de 17 ans en Isère

Le 19 décembre 2018, un homme, déjà très défavorablement connu des services de police, avait été condamné à 5 ans de prison, dont un avec sursis, pour des faits d'enlèvement, séquestration, violence et agression sexuelle.

Le 5 mai 2020, il a été libéré prématurément de prison en raison des mesures sanitaires contre le Covid-19.

Le 24 octobre 2020, il a violé une jeune fille de 17 ans lors d'une soirée dans un appartement à La Tour-du-Pin, en Isère. La victime avait été invitée par un ami à cette fête où se trouvaient plusieurs personnes.

«Cet individu, particulièrement impressionnant de par son physique, va la contraindre à rester dans l'appartement, va la mettre sous emprise. Il va par ailleurs la droguer, l'inciter à boire et, ensuite, il va la violer» a détaillé Me Fabien Rajon, l'avocat des parents de la victime.

C'est lorsque l'adolescente a porté plainte, que le gendarme lui a appris que son violeur avait bénéficié d'une «libération anticipée Covid-19».

Mis en examen pour viol sur mineure de plus 15 ans, l'agresseur a été placé en détention provisoire. Les parents vont attaquer l'État pour «faute lourde» pour avoir libéré prématurément de prison le violeur de leur fille.

«L'intéressé, libérable le 20 novembre 2021, se trouvait dans les conditions légales d'attribution d'une libération conditionnelle depuis le 6 janvier 2020» s'est défendu le parquet.


source : https://www.lefigaro.fr/faits-divers/isere-une-jeune-fille-de-17-ans-violee-par-un-detenu-libere-avant-la-fin-de-sa-peine-20210413